Évolution quand tu nous tiens…

5 mai 2009

Les jeux dehors pour les enfants
Le petit écran dorénavant
Évolution quand tu nous tiens…

Les tables de mathématiques
Les touches des calculatrices
Évolution quand tu nous tiens…

La persévérance et l'effort
La réussite sans effort
Évolution quand tu nous tiens…

Les échanges téléphoniques
Les messages électroniques
Évolution quand tu nous tiens…

Les rencontres aléatoires
Les rencontres exploratoires
Évolution quand tu nous tiens…

Le personnel sympathique
Les guichets électroniques
Évolution quand tu nous tiens…

Le chant mélodieux de l'oiseau
La cacopohonie qui sonne faux
Évolution quand tu nous tiens…

Le Temps des lilas de Dubé
La vacuité de Loft story
Évolution quand tu nous tiens…

Moult vieillards dans les placards
La liberté en étendard
Évolution quand tu nous tiens…

Exaltation du temps présent
Quand tu ouvres nos yeux d'enfants…

 

 

Soleil en sonnet

3 mai 2009

À son réveil le soleil s'étire les rayons
Pour écarter un à un les sombres nuages
Ouvre l'oeil et se lève de son lit d'horizon
Effleurant la cime des montagnes au passage

Il poursuit majestueusement son ascension
Jusqu'au miroir d'un lac réflétant son image
Jette un rapide coup d'oeil à sa réflexion
Atteignant enfin l'immensité sans ambages

Il entreprend alors son périple solaire
Escaladant sans trêve son arc prédestiné
Voilé parfois par quelques cumulus ouatés

Il amorce ensuite sa descente solitaire
Revêt discrètement sa tenue de soirée
Et s'éteint lentement derrière la voûte étoilée  

Orphelin

29 avril 2009

Orphelin sans bouée
Dérive sans ancre
Orphelin sans papier
Divague sans encre

Cafard d'un soir blafard
Spleen d'une fine bruine
Vague à l'âme sans âme

Vieil homme sans racine
Dépérit sans eau vive
Vieil homme sans échine
Déambule sans rive

Cafard d'un soir blafard
Spleen d'une fine bruine
Vague à l'âme sans âme…

Héritier du printemps
Ausculte les bourgeons
Héritier du présent
Gonfle quelques ballons

Aurore d'un matin d'or
Merveille de l'arc-en-ciel
Crépuscule de tulle

L’entonnoir

28 avril 2009

À l'aurore de la vie scintille l'ostensoir
Brillant de tous ses feux aux rayons du soleil
Tel l'oiseau dans sa cage posé sur son perchoir
L'enfant s'émerveille à l'éclat de cet éveil

Au midi de la vie se pointe l'illusoire
Feignant de tous ses fards aux chemins de l'envie
Tel le tourbillon d'une sempiternelle foire
L'adulte se pavane dans la vallée des défis

Au soir de la vie s'érige le reposoir
Miroitant de tous ses phares au port du repos
Telle la douce sensation d'un salvateur espoir
Le retraité se crée son bel eldorado

À la nuit de la vie rétrécit l'entonnoir
Rapetissant de tous ses flancs aux bords du trépas
Telle la démarche d'un aveugle marchant dans le noir
Le vieux est suspendu au carillon qui bat

Maintenant

4 avril 2009

Maintenant que maman est partie
Loin d'ici

Saute tout en bond
Le doux souvenir
De son sourire
En toile de fond

Maintenant que maman n'est plus là
Près de moi

Tourne tout en rond
La tendre image
De son visage
En toile de fond

Maintenant que maman est partie
Loin d'ici
Maintenant que maman n'est plus là
Près de moi

Je sais qu'une maman
Renferme un trésor
Toujours et encore
Encore et maintenant

 

Il était une fois…

7 février 2009

Laissez-moi vous raconter
L'histoire d'une femme et d'un homme
Dont le destin résonne comme
Une légende du temps passé

Par un soir pluvieux d'été
L'homme à l'auberge revient
Escaladant l'escalier
Alors la femme mine de rien
L'interpelle en alléguant
Le connaître depuis longtemps
Tout en appuyant ses mots
Sur le souvenir d'une photo

Bouche bée et estomaqué
L'homme s'assoit pour écouter
Un récit inusité
Sorti d'un conte de fée

Les heures s'égrennent une à une
Entraînant dans leur sillon
Les complices sur la dune
Émotions en tourbillons

La belle quitta son pays
Et prit en juillet mari
Sur une terre étrangère
Son sourire comme lampadaire

Depuis lors le chevalier
La rose au bout de l'épée
Comme étendard s'est donné
Le coeur de sa bien-aimée

Nostalgie

7 février 2009

Comment vas-tu mon gars?
Ça va et toi?
Je n'arrête pas!
C'est la même chose pour moi!

C'est bien de valeur
Que les valeurs…

Et les enfants?
Je ne sais pas
Je ne les vois
Que rarement!

S'exilent du coeur
Pour tournoyer

Ta femme, comment va-t-elle?
Elle travaille fort
Elle travaille tard
Je ne sais plus rien d'elle!

En tourbillon
Dans l'ambition

Et tes activités?
J'ai tout laissé tomber!
Travail, travail
Bye! Faut que j'y aille!

Tout bas

12 septembre 2008

Je t'aime tout bas
D'un amour
De velours

Je t'aime tout bas
D'un pourtour
De toujours

Je t'enlace tout bas
De mes bras
Je t'enlace tout bas
Dans mes bras

Je te regarde tout bas
Dans les yeux
Je scrute tout bas
Dans tes yeux

Amour de velours
Pourtour de toujours
Bras dans les bras
Yeux dans les yeux
Je t'enlace tout bas
Je t'aime tout bas

Aujourd’hui et demain

12 octobre 2007

 

Tout au fond de mon être 

Est caché un trésor
Posé là par le sort
Sortilège de mon naître

 

Prends doucement ma main
Et pose-la sur ton cou
Que je sente ton pouls
Aujourd’hui et demain

 

Envahi par la peur
De perdre ces joyaux
Je t’offre ce cadeau
Qui vient du fond du cœur

 

Prends doucement ma main
Et pose-la sur ton cou
Que je sente ton pouls
Aujourd’hui et demain

 

Maintenant que tu connais
Cette perle qui m’habite
Je t’invite à mon gîte
Pour cueillir mon secret

 

Prends doucement ma main
Et pose-la sur ton cou
Que je sente ton pouls
Aujourd’hui et demain

  

Carrefour

1 mars 2007
Dans ma tête se bousculent les images
Les mots prennent du retard sur mes pensées
Et les chapitres devancent les pages
Face au carrefour de mes soixante années

Les valeurs s’entrechoquent dans mes idées
Ballottées par un incessant mouvement
Qui me conduit indubitablement
Face au carrefour de mes soixante années

Mes valeurs sures
Ont frappé le mur
Mes idées claires
Les ires de la mer

Les questions demeurent souvent sans réponses
Prises dans un enchevêtrement de ronces
Qui voilent toute forme de luminosité
Face au carrefour de mes soixante années

Témoin impassible de ma torpeur
J’hésite à emprunter la voie du cœur
De crainte d’y laisser ma destinée
Face au carrefour de mes soixante années

Carrefour d’images
Qui s’entrecroisent
Carrefour de valeurs
Qui s’entrechoquent